EN CHAIR ET EN SON


Accueil  >  Edition 2017 : Programmation





EN CHAIR ET EN SON#3: PROGRAMME DU FESTIVAL

Heure
Titre
Compositeur
Danseur
SESSION 1 - 26 Octobre à 20h00
20h00
Souffle (25mn)
Candlesangue
Yves Comeliau
20h30
Dance (21mn)
Alexandre Bellenger
Marek Jason Isleib (Italie)
PAUSE: 15mn
21h05
The Colour (21mn)
Artvr (Allemagne)
Sierra Kinsora
21h30
In the shadow of times (20mn)
Alexandre Del Torchio
Juju Alishina
SESSION 2 - 27 Octobre à 17h00
17h00
Stonewashed (20mn)
Christophe Lambert
Maxime Pierre
17h25
Anthropocène (22mn)
Céline Perier
Alyona Ageeva (Russie)
17h50
Viviane (25mn)
Cendrine Robelin
Masaki Iwana (Japon)
PAUSE: 1h30
SESSION 3 - 27 Octobre à 20h00
20h00
Expressivitesse (28mn)
David Fenech
Tamara Pitzer (Allemagne)
20h30
Here Lies One Whose Name Was Writ in Water (26mn)
Giosuè Grassia (Italie)
Anna Ventura Natsuki
PAUSE: 15mn
21h15
Eviction (23mn)
soutenu par la Région Grand Est / réalisé en résidence à Césaré CNCM-Reims
Céline Pierre
Ephia Gburek (USA)
21h40
Allégorie Japonaise (30mn)
Michel Titin-Schnaider
Moeno Wakamatsu (Japon)
SESSION 4 - 28 Octobre à 17h00
17h00
Dé-placement(s) (21mn)
Yves Zysman
Elizabeth Damour
17h25
Les pensées de Jeanne (20mn)
Iris Lancery et Bruno Capelle
Sarah Grandjean (Belgique)
17h50
La forêt du Crépuscule (22mn)
Blas Payri (Espagne)
Dominique Starck
PAUSE: 1h45
SESSION 5 - 28 Octobre à 20h00
20h00
Marguerite au Cachot (30mn)
Edgar Nicouleau
Brigitta Horváth (Hongrie)
20h35
Le silence de la montagne (21mn)
Nicolas Marty
Maite Soler (Espagne)
PAUSE: 15mn
21h10
Le crépuscule des cités abandonnées (30mn)
Pierre Boeswillwald
Sylvia Hanff (Pologne)
21h40
Dans le silence on ne sait pas (25mn)
Vincent Laubeuf
Marlène Jöbstl (Autriche)


Juju Alishina

Chorégraphe, Danseuse Butô: Formée à la danse traditionnelle japonaise et au Butô, Juju Alishina a débuté sa carrière professionnelle à la compagnie Byakkosha à Kyoto à 1982. Elle a fondé à Tokyo sa propre compagnie NUBA, au rayonnement international. En 1998, elle s’installe à Paris et y développe sa propre pédagogie de la danse traditionnelle et contemporaine. Le travail chorégraphique de Juju Alishina autour de la danse à caractère asiatique fait appel aujourd’hui à d’autres disciplines. Sa méthode de danse, « Le corps prêt à danser - Secrets de la danse japonaise selon la méthode Alishina » parue au Japon en 2010, a été traduite et publiée en France en 2013. La version anglaise est disponible en Angleterre et aux Etats-Unis en 2015.
Site de Juju Alishina
Alyona Ageeva

Alyona Ageeva, founder of Physical theatre PosleSlov, professional pantomime and physical theatre director, practicing this art in Russia for more than 10 years. Alyona is merging Butoh with various streams of contemporary theatre and dance: contact improvisation, contemporary dance, while developing her own expressive language of movement. Alyona collaborates on permanent basis with the Japanese choreographer and Butoh master Katsura Kan, and has been organising major Butoh festival in Russia - ArtButoh. She is also teaching at Physical Theatre Laboratory at Centre For Contemporary Art. In 2017 with the support from the French embassy she received a grant to make a project at art residence in Paris. ALyona has been exploring the theme of various streams of art dialogue and has been eager to overcome the limits of one style and genre. This way she is collaborating extensively with musicians, poets, artists from all over the world, creating mutual performances that unite musical and physical improvisation, vocal genres and poetic texts, as well as interaction with the fine arts.
Site du theatre PosleSlov
Artvr

Born in 1983, living in Hamburg/Germany Self-studies in composition, classical guitar, literature, film, arts in general 2011 first music compositions and videos Video works mostly in collaboration with sound artists from various directions 2016/2017 Screenings at several independent film festivals and art galleries As of 2012 working as freelance videoeditor
Alexandre Bellenger

Alexandre Bellenger est né à Créteil en 1975. Il vit et travaille près de Paris. Il est à l’aise tour à tour comme manipulateur de tourne-disques, guitariste, réalisateur de vidéo en stop motion ou comme auteur d’œuvres picturales mêlants collage, dessin et peinture. En 1998, il a créé le magazine apériodique d’art MY PRECIOUS TRASH. Depuis 2015, il est collaborateur stylistique pour la marque italienne de chaussettes OYBŌ. Depuis 2000 il a eu l’occasion de rencontrer, sur scène ou en studio, des musiciens reconnus tels que Noël Akchoté, Oliver Augst, Jac Berrocal, Rüdiger Carl, Chris Corsano, Yoshihide Otomo, Jean-François Pauvros ou encore Roger Turner. En 2001, il a fondé le label A.R.R. qui est aujourd’hui une plateforme numérique sur laquelle il est possible d’écouter son travail de musicien.
Pierre Boeswillwald

Né en 1934 , il fait quelques études en arts plastiques et en électroniques, mais se consacre surtout au théâtre (Étienne Decroux, Wofram Mérhing, Jean Louis Barrault , …). En 1953 , il travaille au Club d’Éssais (Jean Taedieu) où il acquiert les premières bases de l’art électroacoustique naissant . Par la suite, il continua sans interruption ses expériences dans ce domaine en l’appliquant tout particulièrement au Théâtre. En 1968, il s’inscrit à la classe de musiques fondamentales que Pierre Schaeffer inaugurait au CNSM de paris. En 1972, il rejoint Christian Clozier et Françoise Barriére au Groupe de Musiques expérimentales de Bourges . En 1983, il fonde avec Éric Mullar Le studio ∆p à La Rochelle et ouvre le premier département d’Arts et Techniques des sons au CNR d’Amiens. Il est l’auteur de nombreuses créations de musique, spectacles, radio et réalisations techniques originales.
CandleSangue

CandleSangue est un duo de musiques électroacoustique et électronique composé de Rui Emmanuel Candeias et Pierre Mourles. Leur collaboration débute en 2012 lors de leur rencontre au Conservatoire de Pantin. Il ont obtenu tous les deux le DEM de composition électroacoustique dans la classe de Christine Groult. Ils créent des pièces pour support enregistré, des performances live et des ateliers pédagogiques autour de la création sonore. Pour la ville de Pantin, ils ont notamment réalisé la création sonore du spectacle "Cargo Fantôme" pour l'ouverture des Journées Européennes du Patrimoine. Sur une façade de 40 mètres de hauteur, la performance mettait en relation son et lumière dans un dispositif multiphonique. Ils ont collaboré également avec le Collectif Mu sur le projet Bande Originale de géolocalisation sonore sur le Canal de l'Ourcq. Ils ont participé au Festival du Mot à la Charité-sur-Loire dans le cadre d'ateliers sonores pédagogiques. Leur travail se concentre actuellement sur la performance Souffle : live expérimental créé essentiellement à partir de sons directs provenant de l'accordéon et de la voix. Leur structure phoneklang est soutenue par l'Arcadi pour les années 2017-2019.
Site de Candlesangue
Yves Comeliau

Acteur de formation, Yves Comeliau pratique la danse africaine avec Elsa Wolliaston depuis plus de 20 ans, et la danse Butô avec Gyohei Zaitsu depuis 4 ans. Également ingénieur du son pour le cinéma et le spectacle vivant, la relation entre matière sonore et corps a de fait toujours été au centre de ses pratiques artistiques et techniques. Transformation, apparitions, expressionisme, immobilité, liberté vertigineuse… Autant de mots qui nourrissent un parcours d'artiste atypique et que la danse Butô, semble-t-il, accueille à bras ouverts.
Alexandre Del Torchio

Alexandre Del Torchio est diplômé du Fresnoy, Studio National des Arts Contemporains de Tourcoing. Il complète sa formation artistique et étudie la composition acousmatique auprès du compositeur Régis Renouard-Larivière ainsi qu’au CRD de Pantin sous la direction de Marco Marini et Jonathan Prager.
 Alexandre est compositeur et plasticien. À travers le son et les installations il explore un univers d’où émerge un monde secret et souterrain. En 2016, il reçu le soutien de la SACEM ; bourse d’écrite à la musique de film documentaire pour le film « Le voleur de rêves » du réalisateur chilien René Ballesteros. En 2015, lors des Journées d’Informatique Musicale à Montréal, il reçu le 2ème Prix pour sa composition « Prolifération-Propagation », et fut sélectionné à « Banc d’Essai », concours organisé par le GRM.
David Fenech

David Fenech est un musicien vivant et travaillant à Paris. Guitariste, chanteur et improvisateur, il a joué avec des musiciens aussi divers que Felix Kubin, Jad Fair, Tom Cora, Jac Berrocal, Rhys Chatham, Bérangère Maximin, Klimperei, Shugo Tokumaru, Ghedalia Tazartes, Ergo Phizmiz, Sébastien Roux et de nombreux autres... Il prépare actuellement son troisième album solo et se produit régulièrement en concert en trio avec Jac Berrocal et Vincent Epplay. David Fenech a une approche concrète de la musique rock et garde une urgence rock dans sa musique concrète. Il a enregistré à l'INA/GRM, La Muse En Circuit, au STEIM et travaillé à l'IRCAM. On l'a aussi vu fabriquer des automates musicaux, jouer pour le theâtre et la danse. Recemment, il a rejoint le groupe Nurse With Wound sur scène pour un live épique lors du festival Sonic Protest 2017. Ses disques sont édités chez inPolysons, Sub Rosa, Blackest Ever Black, Wergo, Gagarin Records, etc.
Site de David Fenech
Ephia Gburek

EPHIA GBUREK holds a BFA in dance from Columbia University, New York City. She studied intensively with Min Tanaka and Kazuo Ohno in Japan and was a member of the Berlin-based butoh company of Anzu Furukawa. Following her interest in the phenomenon of trance, she traveled to study traditional dances in Ghana and in Indonesia. In 1998, she co-founded Djalma Primordial Science, a performative and pedagogical collaboration with electro-acoustic musician Jeff Gburek. From within this partnership of listening, she focused her dance on the instability of the body and its relationship to the environment. Between 2002-2007 their productions toured widely in the USA and Europe. Since 2007 she collaborates with visual artist/filmmakers CP et LP of Reims, making performances in the public space linked to the particularity of architecture and lines of circulation.
Site de Ephia Gburek
Sarah Grandjean

Danseuse, penseuse travaillant entre Bruxelles et Metz, Sarah Grandjean situe sa pratique entre sculpture, sociologie, anthropologie et chorégraphie. Ces axes de recherches sont les médiums par lesquels elle compose et réalise. Rites, énergies et post humanisme s'actionnent par cercles concentriques et sont l'essence même de son travail. Le butoh influence son coeur et son corps à travers les recherches régulières menées par Gyohei Zaitsu et Yumiko Yoshioka. À partir de 2011, Sarah Grandjean expérimente le couple université (en sociologie, art et culture) et conservatoire (en danse contemporaine) durant 5 ans. Dès lors, l'envie d'écriture et de composition intègre ses recherches. Cette envie se concrétise à l'Institut Supérieur des Arts Chorégraphiques à l'ARBA de Bruxelles, qui lui permet d'approfondir la dramaturgie et la chorégraphie comme formes hybrides. En parallèle l'artiste rejoint des organisations collectives qui lui ouvrent des espaces non conventionnels pour danser et collaborer avec des musiciens et des plasticiens sur divers projets.
Giosuè Grassia

Born in Naples, Italy Graduate: Disciplines of Arts, Music and Entertainment (D.A.M.S) at the University of Bologna Choral Music and Choir Conducting /Electronic Music at the Conservatory of Music San Pietro a Majella in Naples. He has been a professor at various Music Conservatory. Currently director of the Department of New Technologies and Musical Languages and professor of Electroacoustic Composition at the Conservatory of Music Benevento. Always his musical interests range in different directions: immediacy to join the most unequal of music - experiments and combinations markedly multiple sound materials. As a composer and electroacoustic performer, he has participated in various concerts in Italy and abroad. He works using sound synthesis systems such as Csound, Pure Data, Supercollider. He works closely with the International Association Japanese Min-On Concert Association, and in 1989 he received the prestigious Min-On Art Award recognition in Tokyo. He is the author of electro-acoustic music often with vocalists, choir and unconventional instruments, sound installations and endeavor in the search for residual sound materials by working and experimenting. He has collaborated with Canadian Jean Derome and Joane Hetu and more often with the French bassist Joelle Leandre.
Sylvia Hanff

Sylvia Hanff is a butoh pioneer in Poland and one of the most widely recognized Polish butoh dancers who has studied with the greatest masters. She has an M.A. in philosophy, with a theoretical background in theatre anthropology. Sylvia is a choreographer, director, dance therapist, yoga teacher and cultural manager. She has also studied Western and Eastern, contemporary and ancient techniques of body control. The She worked with the National Theatre and National Opera. The founder of Limen Butoh Theatre and independent theatres. She is featured in The Body Revolving Stage. New Dance in New Poland, by Jadwigi Majewskia and in Present with the Body. She was scholarship holder of the Ministry of Culture and National Heritage.
Site de Sylvia Hanff
Brigitta Horváth

Brigitta Horváth (born in Hungary and lately living in France) is a self-taught performer who considers dance a physical and spiritual work. She has practiced yoga since 2001, she has studied contemporary dance and physical theatre, she has participated in the work of various movement-theatre companies' and choreographers', she has worked in a trio, duo and solo in Hungary, in Spain and in France. Over the past 5 years she has arrived to butoh that inspires her dance and creation, and has been influencing her life lately. Especially the dance and work of Masaki Iwana. While attending workshops and getting to know other dancers' ideas about dance and butoh itself, she is seeking her way of expression and creation. She lets the body search the dance by extracting the self out of it. In this process she shares states and places - where her body leads her - by performances and workshops.
Site de Brigitta Horváth
Marek Jason Isleib

I've been a mime, a professional classical, contemporary and improvising dancer in Germany, The Netherlands and Italy (learning many forms of movement, besides Yoga, Tai Chi and Feldenkrais, on the way).
-In 2000 I began to explore Butoh- Working with Hisako Horikawa, Katsura Kan and other masters i started liberating myself from accumulated forms. I practice and live Butoh. I live to communicate, to inspire, to share (perform) and to accompany ('teach') in the field of Butoh. My everyday practice is to perceive the world in and around me always anew. To live/dance what is unknown to me yet. To provide appearance to something that neither myself nor others have perceived beforehand. I lead classes of Butoh in my studio (Area Pega) in Milan (Italy) since 2012.
Site de Marek Jason Isleib
Masaki Iwana

Masaki Iwana fait partie des artistes de Buto le plus acclamé au Japon ainsi qu’en Europe. Il est l’un des rares qui soit resté fidèle a l’esprit original du Buto. En 1975 Masaki Iwana a commencé sa carrière en présentant 150 performances expérimentales dans lesquelles il est resté nu et debout en parfaite , immobilité. Depuis au Japon et en Europe, Iwana a continué a dansé tout ainsi qu’a donné des ateliers, tout cela construit sur une esthétique aiguisé En 1995 Iwana représente l’institut pour la recherche du Buto, la Maison du Buto Blanc en basse Normandie.
Site de Masaki Iwana
Marlène Jöbstl

Chorégraphe, danseuse, metteure en scène, actrice, pédagogue, chercheuse, polyglotte, 20 années d'expérience artistique, dont 15 années dans la danse butô. « L' art est ancré dans ma vie. Mon art est une guerrière pacifique qui, prête à danser, saisit le moment. » Marlène Jöbstl vient du théâtre et se forme à partir de 1998 avec M.Jacques Lecoq, M. Philippe Gaulier, à l'écriture dramatique avec Michel Azama. Trouve le Butô en 2002 avec Mme Yumiko Yoshioka, puis avec M. Atsushi Takenouchi, M. Daisuke Yoshimoto et M. Yoshito Ohno.
Sierra Kinsora

Sierra Kinsora a étudié la danse classique pendant treize ans avant d'étudier les arts aèriens et puis le butô, où elle a appris à danser à l'âge de 22ans. Elle habite en France et étudie avec Masaki Iwana et Moneo Wakamatsu en Normandie.
Christophe Lambert

Dans le sud… Des études de piano au Lycée Musical de Marseille, de composition instrumentale au conservatoire d’Avignon et de composition électroacoustique au CRR de Marseille. Un parcours d’apprentissage complété par des études de musicologie à l’Université d’Aix-Marseille. Titulaire de l’agrégation et actuellement doctorant en musicologie, Christophe Lambert partage son temps entre l’enseignement, la recherche et la composition. Après avoir composé pour la danse, le théâtre et l’image, son travail, depuis 2014, s’oriente principalement vers la musique acousmatique.
Iris Lancery et Bruno Capelle

Bruno Capelle, compositeur de musique contemporaine et électroacoustique et Iris Lancery, vocaliste, comédienne et artiste sonore partagent cette création musicale qui est présentée avec la danseuse Sarah Grandjean pour ce festival En Chair et en Son . Hormis leurs créations sonores personnelles, ils ont formé le duo IrisAndBruno depuis 2012 . Ils oeuvrent dans le domaine de la musique de création expérimentale depuis une vingtaine d'années et ont pour vocation de faire vivre au public l'expérience du son dans ses dimensions musicale et surnaturelle: concerts, spectacles, siestes musicales, installations sonores, pièces électroacoustiques, collaborations, conférences, ateliers. Le CD de leur dernière création commune "Parole" pour voix et synthétiseur analogique, est sorti sur le label Écoute-Ça, distribution Métamkine. Précédemment, Motus a produit "Douze douces variations autour d'elle" le disque de Bruno Capelle.
Site de Iris Lancery et Bruno Capelle
Vincent Laubeuf

Compositeur, musicien électroacoustique
Né en 1974 ,Vincent Laubeuf a étudié la composition auprès de Denis Dufour et Jean-Marc Duchenne. Ses rencontres avec Pascal Dusapin, Brian Ferneyhough ou plus récemment Gérard Pesson lui ont permis de compléter sa formation de compositeur. Il est aujourd'hui invité dans les studios de l'Imeb, de l'Ina-GRM, du Grame ou de la Muse en Circuit et écrit pour des ensembles tels que Syntax, In Extremis, l'Ensemble orchestral contemporain ou l'Instant donné. Ses œuvres sont jouées aussi bien en France (Futura à Crest, cycle Multiphonie du GRM, le Palais de Tokyo, Le Grand Palais pour Monumenta, Festival Extention de la Muse en Circuit, La Ferme du Buisson, La Gaîté Lyrique, au Lieu Unique...) qu'à l'étranger (Pékin, Tokyo, New York, Festival Archipel à Genève, Musica Electronica Nova à Wroclaw, Pologne...). Parmi ces création on peut citer « Dans le bruit on ne sait pas » (commande Ina-GRM) pour support audio, « Le sourire des pierres » (commande de Radio France pour Alla Breve) pour clarinette, violon, violoncelle, percussion et support audio, « Que faut-il pour faire de l'eau » pour 15 instruments et électronique (commande Ensemble Orchestral Contemporain), « Torii, la porte du moi » en collaboration avec Paul Ramage, création radiophonique, production France Culture pour l'émission « Création On Air ».
Nicolas Marty

Nicolas Marty est doctorant en musicologie à l'Université Paris-Sorbonne et titulaire d'une licence de psychologie. Ses travaux portent sur l'écoute des musiques acousmatiques. Il a notamment publié l'ouvrage collectif Musiques électroacoustiques / Analyses ↔ Écoutes chez Delatour. Il est chargé de cours en informatique musicale à l'université Bordeaux-Montaigne et en techniques informatiques à l'Université de Bordeaux, et membre de la SFAM et de la SFM. Il a étudié la composition instrumentale et électroacoustique au conservatoire de Bordeaux (avec Jean-Louis Agobet et Christophe Havel) où il a obtenu ses Diplômes ainsi que le Prix Sacem en 2016. Il préside depuis avril 2016 l'association Octandre pour la musique électroacoustique à Bordeaux. Il est également membre des associations éclats, temp'óra et ACTA. Il pratique le taiji quan avec Yann Lapeyrie (IRPO). Son esthétique repose sur la contemplation de l'espace et du silence, dans une perspective où la linéarité et la chronologie du discours sont souvent mises de côté.
Edgar Nicouleau

Compositeur, psychanalyste. Né en 1969 à Sainte Foy la Grande, il découvre la musique électroacoustique au lycée Elysée Reclus de Sainte Foy la Grande, dans un atelier de Musique Expérimentale, dirigé par Raymond Lestrade. Il rentre au Conservatoire de Bordeaux dans les classes de composition électroacoustique de Christian Eloy et de composition de Michel Fusté-Lambezat où il obtiendra en 1994 et 1995 le premier prix dans chacune des deux disciplines. Dès 1994, il travaille en collaboration avec l’IUT génie électrique de l'université de Bordeaux pour la création d’un capteur de mouvements, interface entre la danse et la musique : le Mididanse. Parallèlement à ces études, il développe à l’Université Michel de Montaigne, un atelier de création radiophonique collaborant à Radio Campus Bordeaux. Il enseignera de 1996 à 1999, l’informatique musicale au département Musicologie de l’Université de Bordeaux Montaigne. Depuis 1999, il dirige la classe de composition électroacoustique au Conservatoire d’Angoulême. Membre du SCRIME (Studio de Création et de Recherche Musicale) depuis l'an 2000, il en est le directeur artistique depuis novembre 2016.
Céline Perier

Née en 1980 A étudié l'art à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne avec Eliane Chiron et Costin Miereanu, puis la composition en musique électroacoustique au CRD de Pantin avec Christine Groult, Marco Marini et Jonathan Prager. A fait «école» au sein de la scène musicale et artistique underground bordelaise dans laquelle elle a écrit, dessiné, exposé, joué et improvisé. A tourné en France, en Belgique, en Hollande, en Argentine et au Chili.
Céline Pierre

Celine Pierre, auteure multimedia diplômée de l'ENSBA l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris en multimedia et performance avec Marina Abramovic, conçoit et met en place des projets de participation des populations se déroulant en sites urbains, et en collaboration avec musiciens et ingénieurs sons, réalise pour des lieux spécifiques des environnements de projections visuelles et sonores. Approfondit ces dernières années avec CP&LP/CNIE (architecte, chorégraphe, comédienne, auteure multimedia) son travail de recherche de films-essais, pièces radiophoniques et électro acoustiques en collaboration avec la harpiste Hélène Breschand. Réalisés résidence à Césaré, Centre National de Création Musicale de Reims, ces travaux et films "composés" entre images textes et espace sonore interrogent la question de l'accueil de l'étranger comme fondement de nos démocraties.
Site de Céline Pierre
Maxime Pierre

Au cours d’un séjour de quatre ans au Japon, Maxime Pierre s’intéresse d’abord aux formes scéniques traditionnelles. Il rencontre la danse butô avec la troupe du Dairakudakan et y trouve un lieu de rupture et de liberté. Inspiré en France par le travail Gyohei Zaitsu et de Masaki Iwana, il recherche une forme épurée du butô, une pantomime délavée, alliant un équilibre de figuratif et d’abstraction.
Tamara Pitzer

Performeuse, artiste multidisciplinaire (vidéo, dessin, danse). Habite et travaille à Mannheim, Allemagne depuis 2005. Études des Beaux Arts à L´université Bauhaus à Weimar, Allemagne en Art vidéo et film experimental en matiére principale. Résidence pendant 4 ans à Barcelone, Espagne. Là bas, membre du groupe de theatre physique “Las Lenguas de Eva” et des enseignements chez Jessica Walker (Laboratorio escuela de teatro experimental, Barcelona). D´enseignements en Butoh avec le danseur et cineaste Masaki Iwana, Atsushi Takenouchi, Naomi Mutoh, Sabine Seume et Angela Foid (élèves de Pina Bausch).
Cendrine Robelin

Cendrine Robelin is a French artist, born in 1983. As a documentary director and an electroacoustic composer, she is working on inner life and awareness with the inheritance of his sociologies studies (EHESS/Paris) She produces creative documentaries for the national radio (Radio France / France Culture) such as « La mort embrasse la vie » (2015) or « le murmure des arbres » (2017). She is working to create Cinema for the ears and has received several international prizes ( among which : Jury Mention in Luigi Russolo contest in 2012, First Prize on Choc.Ca Contest in 2015). As a film director, she has done a movie about concrete music, with Bernard Parmegiani and Lionel Marchetti ; "La Lucarne des Rêves" ("The Window of Dreams", 57 min.)
Maite Soler

Maite Soler, artiste née à Barcelone en 1979, vit et travaille entre Paris et Sète. Ceinture noire de kung-fu coréen, diplômée de l'École des Beaux-arts de Versailles, elle se forme en danse contemporaine à l'Université de Montpellier (après avoir fini sa maîtrise en sport à Barcelone). Puis poursuit sa formation en mouvement sensoriel, techniques d'improvisation et finalement le Butoh avec Atsushi Takenouchi, Yoshito Ohno, Gyohei Zaitsu... Son exploration du mouvement est en résonance avec la nature, l'imaginaire et l'intime. Ses pièces en solo ("paysage intérieur", "à corps sensible", "dans l'ombre", "vɛʁ", "origine"...) se caractérisent par un engagement intime et un travail de mise en scène épurée. Elle propose des stage de butoh à Paris, Sète et Barcelone. Sa pédagogie, bienveillante, est centrée sur l'expérience sensible du corps qui dialogue sans cesse avec la vie profonde de chacun.
Site de Maite Soler
Dominique Starck

Dominique Starck est peintre, chorégraphe et danseur. Vit à Seebach dans le nord de l’Alsace. Après son diplôme à l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg en 1988, il se forme à la danse butô auprès de Karlotta Ikeda, Yoshito Ohno, Mitsutaka Ishii, Katsura Kan et Masaki Iwana , à la danse contemporaine et à l'improvisation. En 1993, il crée son premier solo à Strasbourg et à Paris. Depuis, il a créé de nombreux spectacles dans des lieux alternatifs et sur des scènes régionales, nationales et internationales (France, Allemagne, Balkans, Etats-Unis, Canada, Espagne). Il a régulièrement invité des danseurs butô dans sa région et organisé le festival « Butoh off » à Strasbourg et d'autres événements culturels en milieu rural. Il expose régulièrement ses peintures.
Site de Dominique Starck
Michel Titin-Schnaider

Ingénieur et compositeur autodidacte, Michel Titin-Schnaider se passionne pour le son et crée dans son home-studio une fusion entre musique classique, expérimentale et progressive qui ne suit aucune règle préétablie. "Composer c'est imaginer avec des sons". Il a produit 8 albums, dont un édité par le label obs* Il crée en 2007 l'association Aventures Electro Acoustiques dans le but de promouvoir la musique electro-acoustique en l'associant à d'autres formes artistiques, en particulier danse et vidéo. Passionné par la danse butô il organise des évènements dans lesquels danseurs et public sont immergés dans l'oeuvre musicale (diffusion multiphonique): Cycle mensuel "Palimpseste" au Théâtre du Temps à Paris, "Butô dans mon jardin" à Brunoy. Il organise pour la Nuit Blanche de Paris un concert-vidéo non-stop de 6h regroupant 11 danseurs. En 2015 il crée avec l'aide du Cube, de Motus et de la revue L'Autre Musique le festival En Chair et en Son.
Site de Michel Titin-Schnaider
Anna Ventura Natsuki

L’ouvrage d’Anna Ventura Natsuki s’inscrit dans une vision transversale des arts, manipulant technique classique, langage contemporain et jeu dans l’espace public, maniant l’architecture de l’espace et l’usage des technologies du son et de l’image Chorégraphe, danseuse et pédagogue, Issue de la post-movida espagnole, après une formation de danseuse et scénographe à l’Institut del Teatre de Barcelone, puis à The Place à Londres, l’artiste s’installe en Normandie / France d’où elle sévit depuis 1991. Sa création s’est imprégnée au fil des années du brassage multiculturel témoignant de la perméabilité des frontières et ouvrant ainsi des nouvelles voies pour les enjeux de la création. Particulièrement sensible à la culture japonaise et fascinée par la charge émotive véhiculée, elle a collaboré avec avec Carlotta Ikeda et Ko Murobushi au sein de la Compagnie Ariadone. Elle interroge notre vision du monde dans des dispositifs scéniques mêlant techniques audiovisuelles, cinématographiques et multimédia avec une gestuelle à la croisée de la modern dance, du flamenco et de la danse butô. D’une grande exigence formelle ses création au sein de L’Universelle Illustrée sont diffusées en France et dans de nombreuses manifestations internationales.
Site de Anna Ventura Natsuki
Moeno Wakamatsu

Moeno Wakamatsu is a Japanese solo dance artist residing in South Normandy, France. Born in Tokyo Japan, 1975, she grew up in Japan and then in Canada, and USA. She began her dance studies at the Merce Cunningham School. In parallel, she pursued architectural studies at The Cooper Union School of Architecture. After the diploma she installed herself as an architect in New York City, while she continued to dance for other choreographers and companies. In early 2000's, she made dance her only profession. She immigrated to France in 2010. She continues to perform and teach in Europe and North America. She is also a Feldenkrais practitioner since15 years. An expression that is beyond physical movements, her dance work exists outside the arts of ideas or concepts, and aims for direct communication in intensified time and space.
Site de Moeno Wakamatsu
Yves Zysman

Diplômé de l'Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle Ingénieur du son free-lance puis à France Télévisions Pratique la MAO, particulièrement la musique électroacoustique, depuis une quinzaine d'année. Stages : "Live Expert" avec Ottisto 23, "AudioScuplt" à L'IRCAM, GRM Tools… -Edition d'un travail sur les abeilles sur le label "La petite maison". -Musique d'un portrait de Gilbert Peyre pour France 3 - Réalisation d'un CD : Electrofeu -Lauréat au MIxage Fou 2012 - Participation au projet BO/Canal de l'Ourcq avec le collectif MU.ASSO. -"Nuit Blanche 2014" Installation et live au gymnase Carpentier. La matière sonore de mon travail provient d'éléments naturels enregistrés à l'aide de différents types de micros ( hydrophone, micro-contact…) puis traités par ordinateur.

photo Trreya